Le pape invite les jeunes à changer un monde injuste

le
0
LE PAPE FRANÇOIS PLAIDE POUR UN MONDE PLUS JUSTE
LE PAPE FRANÇOIS PLAIDE POUR UN MONDE PLUS JUSTE

par Philip Pullella et Anthony Boadle

RIO DE JANEIRO (Reuters) - Le pape François a présidé vendredi soir le traditionnel chemin de croix des Journées mondiales de la jeunesse (JMJ) sur la plage de Copacabana, au cinquième jour de sa visite au Brésil, en exhortant les jeunes à changer un monde injuste.

Se frayant une voie au milieu de centaines de milliers de fidèles, le pape a ordonné au chauffeur de sa jeep découverte de s'arrêter de nombreuses fois pour serrer des mains, embrasser des bébés, ou même descendre de son véhicule et marcher un moment auprès d'une foule enthousiaste.

Dans son discours, établissant une analogie avec les souffrances du Christ, François a demandé aux jeunes générations d'alléger les souffrances du monde.

"Jésus est avec chaque personne qui souffre de la faim quand des tonnes de nourritures sont jetées chaque jour (...), il est avec ceux qui sont persécutés pour leur religion, leur foi ou simplement la couleur de leur peau", a-t-il dit.

Le pape argentin a aussi évoqué "le silence des victimes de la violence, ceux qui ne peuvent plus crier, en particulier les innocents et les êtres sans défense".

Par allusion au scandale de pédophilie qui a secoué l'Eglise catholique ces dernières années, il a parlé de "jeunes gens qui ont perdu foi en l'Eglise, ou même en Dieu en raison du contre-exemple de chrétiens et de ministres de l'évangile."

François a aussi critiqué la corruption politique, un thème déjà abordé plusieurs fois depuis son élection à la tête de l'Eglise en mars dernier, mais qui a pris une résonance particulière dans le contexte brésilien, quelques semaines après le vaste mouvement social contre les élites qui a secoué le pays. "Tant de jeunes gens ont perdu foi dans les institutions politiques, parce qu'ils ne voient en elles qu'égoïsme et corruption", a dit le souverain pontife.

Avant le chemin de croix des JMJ, le pape avait confessé plusieurs jeunes gens et déjeuné avec de jeunes pèlerins.

Il achèvera son voyage au Brésil dimanche en présidant la messe de clôture des JMJ.

Jean-Stéphane Brosse pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant