Le pape François pourrait annuler sa visite au Centrafrique

le
0

CITE DU VATICAN, 1er novembre (Reuters) - Le pape François a laissé entendre dimanche que sa visite prévue à la fin du mois en République centrafricaine pourrait être annulée si les violences inter-religieuses s'intensifient. S'exprimant devant des fidèles réunis sur la place Saint-Pierre, François a réclamé la fin du cycle de violence dans le pays où il est prévu qu'il se rende les 29 et 30 novembre. Le pape a évoqué "un voyage que j'espère pouvoir faire dans cette nation", prenant une précaution dont il n'avait jusqu'à présent pas fait preuve. Le programme de sa visite à Bangui prévoit une visite de la mosquée centrale de Koudoukou, un des quartiers les plus violents de la capitale centrafricaine. "Si la situation se dégrade, il ne pourra pas s'y rendre", a dit la source contactée par Reuters. Jeudi dernier, quatre personnes ont été tuées à Bangui, portant à 11 le nombre de victimes de la violence entre factions chrétiennes et musulmanes au cours de la semaine. L'ancienne colonie française est secouée par des violences depuis 2013 et les autorités ont du mal à désarmer les milices rivales malgré l'accord de paix conclu en mai dernier. (Philip Pullela,; Nicolas Delame pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant