Le pape François menacé par la mafia

le
1
Le pape François lutte contre les liens ambigus entretenus par l'Église et la mafia, notamment en Calabre.
Le pape François lutte contre les liens ambigus entretenus par l'Église et la mafia, notamment en Calabre.

"Le pape François gêne la mafia. Si les parrains en ont le pouvoir, ils tenteront de l'arrêter. Le souverain pontife est en danger." C'est Nicola Gratteri, procureur de Reggio de Calabre, qui l'affirme mercredi matin dans le quotidien Il Fatto. Grand juge anti-mafia, spécialiste de la 'Ndrangheta - la mafia calabraise désormais la plus puissante de la péninsule - vivant depuis 1989 24 heures sur 24 sous escorte, Gratteri est un homme habituellement extrêmement discret. Son cri d'alarme n'en est que plus inquiétant.Selon le magistrat, c'est la politique de transparence imposée par le pape à l'Institut pour les oeuvres de religion (Ior), la banque du Saint-Siège, qui suscite la colère des parrains. "François veut nettoyer les institutions financières du Vatican. Les mafieux qui recyclent l'argent de la criminalité organisée grâce à des connivences avec l'Église s'inquiètent. J'ignore si les parrains ont les moyens de faire quelque chose contre le pape, mais je sais qu'ils y pensent. Le danger est réel.""Mafia et religion vont de pair"

De quoi donner des sueurs froides aux services de sécurité du Vatican. En effet, dans sa volonté d'incarner l'évêque de Rome, pasteur parmi ses brebis, le souverain pontife a fait sauter toutes les mesures de sécurité. Chaque audience du mercredi se transforme en bain de foule durant lequel le pape est en contact direct avec des centaines de pèlerins. La place Saint-Pierre est aujourd'hui plus dangereuse...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M250378 le lundi 18 nov 2013 à 11:50

    Le livre de Philippe Ploncard d'Assac à lire absolument.L'Église occupée. “Les origines de la crise de l’Église”. 224 pages