Le pape François lance la réforme très attendue de la curie romaine

le
0
Dès mardi, il va s'attaquer avec un «Conseil des cardinaux» à la transformation du gouvernement de l'Église.

Ce mardi matin, le pape François innove. Il va travailler toute la journée, ainsi que mercredi après-midi et tout jeudi, enfermé dans une salle du Vatican avec les huit cardinaux qu'il a nommés en avril dernier pour penser la réforme de la curie. Pas de secrétaire d'État avec eux, pas de chef de dicastères (ministre), personne d'autres. C'est un conseil restreint que François désire et surtout des conseillers sans notes de synthèse mais nourris d'une expérience concrète du terrain. Tous sont cardinaux et ont été archevêques d'une grande ville du monde, sauf l'Italien Giuseppe Bertello, ancien nonce. Ils viennent du Chili (Francisco Javier Errázuriz Ossa), d'Inde (Oswald Gracias), d'Europe (l'Allemand Reinhard Marx), d'Afrique (Laurent Monsengwo Pasinya), des États-Unis (Sean Patrick O'Malley), d'Australie (George Pell) ainsi que du Honduras (Óscar André...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant