Le pape François et la présidente du Brésil plaisantent sur le foot

le
0
Le pape François et la présidente du Brésil plaisantent sur le foot
Le pape François et la présidente du Brésil plaisantent sur le foot

Le pape François a reçu vendredi soir la présidente brésilienne Dilma Rousseff, venue pour le consistoire où devait être créé, samedi, cardinal un archevêque brésilien. Tous deux ont parlé de la neutralité de la prière et, naturellement, de football. Selon le porte-parole du Saint-Siège, le père Federico Lombardi, le pape a eu un «entretien ample et cordial» avec la présidente du pays le plus catholique du monde et terre du ballon rond, organisateur du Mondial en juin prochain. 

C'est la seconde fois que la présidente se rend au Vatican pour voir le pape argentin en audience privée. Samedi, 19 prélats, dont l'archevêque de Rio de Janeiro, Orani Joao Tempesta, seront proclamés cardinaux.

La présidente Rousseff, dans une référence transparente à la prochaine Coupe du monde au Brésil, a offert au pape Bergoglio un maillot de l'équipe nationale brésilienne, numéroté 10. Il est signé de la légende du foot, Pelé, avec la dédicace «au pape avec respect et admiration». Ainsi qu'un ballon signé de Ronaldo : «au pape François, une grande accolade de l'ami Ronaldo».

En plaisantant, le pape a alors fait remarquer qu'avec ces cadeaux on entendait l'inviter à prier pour que le Brésil remporte le Mondial. La présidente a alors répondu qu'on lui demandait au moins la neutralité, a rapporté le père Lombardi. Le pape a offert de son côté un médaillon représentant «l'Ange de la paix».

Le pape ne se rendra pas au Mondial de foot

La rencontre ne visait à aborder aucun thème politique et bilatéral particulier, avait par avance indiqué le Vatican.

Les relations entre le Brésil et le Saint-Siège se sont encore réchauffées depuis l'arrivée du pape François à la tête de l'Eglise, le gouvernement de gauche appréciant le soutien du pape aux communautés de base catholiques sur le continent latino-américain.

Le Brésil aurait aimé l'inviter pour la Coupe du monde, sachant bien sa passion pour le ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant