Le pape François est arrivé à Rio de Janeiro

le
0
LE PAPE À RIO DE JANEIRO
LE PAPE À RIO DE JANEIRO

RIO DE JANEIRO (Reuters) - Le pape François est arrivé lundi à Rio de Janeiro, au Brésil où il séjournera une semaine à l'occasion des Journées mondiales de la jeunesse (JMJ) où sont attendues plus d'un million de personnes.

Il s'agit de son premier voyage à l'étranger depuis son élection en mars à la tête de l'Eglise catholique.

Le souverain pontife argentin a été accueilli à sa descente d'avion par la présidente Dilma Rousseff avant de se rendre en convoi motorisé dans le centre de Rio où une foule de croyants, pèlerins ou simples curieux l'attendaient.

Des fidèles ont entouré la voiture, prenant des photos et touchant le pape à travers les vitres ouvertes.

Les gardes du corps étaient obligés d'écarter la foule qui par endroits était si compacte qu'elle empêchait le véhicule d'avancer.

Le souverain pontife devait s'entretenir ensuite avec Dilma Rousseff et des membres de son gouvernement au palais de Guanabara.

Le jeudi 25, le pape visitera la favela de Manghuinos et rencontrera de jeunes pèlerins sur la plage de Copacabana, où il présidera le lendemain un chemin de croix.

Samedi, il célébrera une messe en la cathédrale Saint-Sébastien de Rio et présidera dans la soirée une veillée de prières. La messe des JMJ aura lieu dimanche 28 juillet au Campus Fidei, à l'ouest de Rio. Dix mille cars sont réservés pour conduire sur place les jeunes fidèles. Le pontife repartira pour Rome dans la soirée.

Plus de 20.000 soldats, policiers et membres des forces de sécurité ont été déployés pour assurer la sécurité de la visite papale.

Leur tâche est rendue difficile par l'attraction populaire que provoque le souverain pontife et par sa décision de circuler dans un véhicule à toit ouvert.

Certaines manifestations sont prévues à l'occasion de cette visite de la part d'associations féministes, de défense des droits des homosexuels et des organisations laïques.

Pour l'instant, c'est une atmosphère de ferveur qui règne au Brésil.

Guy Kerivel et Jean-Stéphane Brosse pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant