Le pape François attendu ce lundi au Brésil pour les JMJ

le
1
Le pape François attendu ce lundi au Brésil pour les JMJ
Le pape François attendu ce lundi au Brésil pour les JMJ

Le pape François, premier souverain pontife venu d'Amérique Latine, a quitté Rome ce lundi peu avant 9 heures pour Rio de Janeiro, au Brésil, le premier pays catholique du monde, où il doit présider les Journées mondiales de la jeunesse (JMJ). L'Airbus A330 de la compagnie Aliatalia, à bord duquel se trouvent 105 passagers dont de nombreux journalistes, est attendu à Rio à 16 heures. Il doit être accueilli par la présidente du Brésil, Dilma Rousseff.

C'est le premier voyage à l'étranger du nouveau pape argentin depuis son élection le 13 mars 2013. Le jésuite âgé de 76 ans foulera ainsi à nouveau le sol du Nouveau monde depuis qu'il a succédé en mars à Benoît XVI à la tête de l'église catholique. Il est attendu dans un pays secoué ces dernières semaines par de spectaculaires manifestations. «J'arrive au Brésil dans quelques heures et mon coeur est déjà plein de joie car je serai bientôt avec vous pour célébrer les 28es Journées mondiales de la Jeunesse», a tweeté le pape après son départ.

J'arrive au Brésil dans quelques heures et mon c?ur est déjà rempli de joie parce que bientôt je serai avec vous pour les 28ème JMJ? Pape François (@Pontifex_fr) July 22, 2013

Jusqu'à 1,5 million de jeunes pèlerins du monde entier sont attendus à cette occasion dont de nombreux Français. Ce lundi, plus de 700 jeunes pèlerins français en partance pour les JMJ au Brésil se trouvaient bloqués à Cayenne (Guyane), en raison de difficultés techniques rencontrées par leur compagnie d'aviation. Toujours en Guyane, le 17 juillet, une jeune Parisienne de 21 ans a trouvé la mort dans l'accident d'un bus de pélerins et trois autres Français ont été grièvement blessés. Dimanche, le cardinal archevêque de Lyon, Mgr Barbarin, qui devait également participer aux JMJ, a pour sa part été victime d'un accident cardiaque à Cayenne (Guyane) et a dû être hospitalisé en Martinique.

Visite d'une ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.

Avertissement

Une erreur est survenue, merci de re-essayer ultérieurement.