Le pape François a reçu longuement Raul Castro au Vatican

le
0

(Précisions, déclarations de Raul Castro) CITE DU VATICAN, 10 mai (Reuters) - Le pape François, qui doit se rendre en septembre à Cuba, a reçu dimanche Raul Castro pendant près d'une heure au Vatican, ce qui est relativement long pour un entretien privé. Le dirigeant cubain, âgé de 83 ans, a remercié le souverain pontife pour sa médiation qui a permis le récent rapprochement entre Cuba et les Etats-Unis après plus d'un demi-siècle d'hostilité. Le dirigeant communiste, lors d'une conférence de presse, a ajouté que le chef de l'Eglise catholique l'avait tellement impressionné lors de cette rencontre qu'il envisageait "sans plaisanter" un retour au sein de l'Eglise catholique. Le Vatican a tenu à préciser qu'il s'agissait d'un entretien privé et non d'une visite d'Etat. Le pape a annoncé qu'il ferait une escale à Cuba avant son voyage programmé aux Etats-Unis du 22 au 27 septembre. L'étape cubaine devrait durer au moins deux jours, a-t-on précisé au Vatican. Les audiences du pape un dimanche sont extrêmement rares. François a accepté de faire une exception à la demande du président cubain qui revenait de Moscou, où il a participé aux cérémonies marquant le 70e anniversaire de la capitulation de l'Allemagne nazie. A l'issue de l'entretien, Raul Castro a dit aux journalistes qu'il avait remercié le pape pour la médiation du Vatican qui a contribué à la reprise des relations diplomatiques entre Washington et La Havane. Plus tard, lors d'une conférence de presse avec le président du Conseil italien Matteo Renzi, il s'est dit "vraiment impressionné par la sagesse et la modestie" du pape François. "Moi-même, dans un certain sens, je suis un jésuite", a ajouté le président cubain qui a été élevé dans des établissements jésuites. "Quand le pape viendra à Cuba en septembre, je promets d'assister à toutes ses messes et je serai très heureux de le faire", a-t-il poursuivi. Il a précisé qu'il lisait tous les discours du pape François, qui a fait de la défense des pauvres une priorité de son pontificat. "J'ai dit au président du Conseil (Matteo Renzi) que si le pape continuait à parler comme il le fait, un jour ou l'autre je me remettrai à prier et je retournerai au sein de l'Eglise catholique... Et je ne plaisante pas !", a lancé Raul Castro. (Philip Pullella; Tangi Salaün et Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant