Le pape exhorte les Polonais à accueillir des réfugiés

le
0
 (Actualisé avec déclarations du pape lors de l'ouverture des 
JMJ) 
    CRACOVIE, Pologne, 28 juillet (Reuters) - Le pape François a 
exhorté jeudi les jeunes à accueillir les migrants et les 
réfugiés, prenant une nouvelle fois le contre-pied du 
gouvernement polonais au cours de la deuxième journée de sa 
tournée dans le pays. 
    De retour à Cracovie, le pape a pris la parole devant plus 
de 600.000 jeunes, réunis pour le lancement officiel des 
Journées mondiales de la Jeunesse (JMJ). 
    "Un coeur miséricordieux trouve un endroit ou un refuge pour 
ceux qui n'ont pas de maison ou qui ont perdu leur maison. Un 
coeur miséricordieux est capable de construire une maison et une 
famille pour ceux qui ont été contraints d'émigrer", a dit le 
souverain pontife. 
    "Un coeur misécordieux s'ouvre pour accueillir les réfugiés 
et les migrants." 
    Tout mettant en avant ses racines chrétiennes, le 
gouvernement ultra-conservateur du pays, arrivé au pouvoir en 
octobre, est en désaccord avec le pape sur des dossiers tels que 
les réfugiés et l'environnement. Varsovie s'oppose également à 
la volonté de l'Union européenne de mettre en place des quotas 
obligatoires de relocation de migrants. 
    Dans la journée, le pape François a prié devant l'icône la 
plus sacrée de Pologne, la Vierge noire de Jsana Góra, et 
prononcé une messe en plein air devant des dizaines de milliers 
de fidèles, remerciant les Polonais de conserver leur foi dans 
les temps difficiles.  
    François a salué le "pouvoir contagieux de la foi 
authentique, transmis de famille en famille" en Pologne, dont 
98% de la population est catholique.  
    Il a rappelé que la foi des Polonais avait perduré dans de 
nombreuses situations au cours de l'Histoire, allusion notamment 
à la période communiste.  
    Le souverain pontife, qui est âgé de 79 ans et souffre d'une 
sciatique, a trébuché alors qu'il bénissait l'autel au début de 
la messe. Aidé par son entourage, il a poursuivi son homélie 
sans autre problème. 
    Le sanctuaire de Czestochowa, situé à environ 140 km de 
Cracovie, abrite la Vierge noire, une icône byzantine à la date 
incertaine (entre le VIe et le IXe siècles) installée dans le 
monastère de Jasna Góra il y a quelque 600 ans.  
 
 (Philip Pullella; Jean-Stéphane Brosse et Benoît Van 
Overstraeten pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant