Le pape évoque la douleur «trop peu reconnue» de l'extermination des roms

le
0
En recevant samedi au Vatican des roms, Benoit XVI a plaidé pour la place de cette communauté en Europe tout en rappelant le passé tragique des gens du voyage sous le nazisme.

Benoît XVI a invité ce samedi l'Europe à ne pas oublier la douleur «trop peu reconnue» de l'extermination des roms dans les camps nazis et à les protéger de toutes «vexations» à l'avenir, dans une rencontre historique au Vatican. Le pape a exhorté en même temps les roms à bien s'intégrer en écrivant «ensemble une nouvelle page d'histoire» avec l'Europe.

Cet assassinat de masse sous le nazisme est «un drame encore trop peu reconnu (...) La conscience européenne ne peut oublier une telle douleur. Que jamais plus votre peuple soit l'objet de vexations, de refus et de mépris!», s'est exclamé le pape. «Des milliers de femmes, d'hommes et d'enfants ont été tués de manière barbare dans les camps d'extermination», a-t-il rappelé, parlant du «goût amer» de siècles de «rejet et parfois de persécution».

Devant quelque 2000 représentants des communautés du voyage réunis dans la Salle Paul VI, dont beaucoup de jeunes, Benoît XVI a souligné que «l'Europe aus

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant