Le pape dans l'une des villes les plus dangereuses du Mexique

le
0
    MEXICO, 14 février (Reuters) - Le pape François se rend ce 
dimanche dans l'une des villes les plus pauvres et les plus 
dangereuses du Mexique pour y célébrer une messe devant 
plusieurs centaines de milliers de fidèles. 
    Municipalité au développement anarchique, Ecatepec, au nord 
de la capitale, a été le théâtre d'une explosion de la 
criminalité ces dernières années à mesure que s'implantaient les 
gangs de narcotrafiquants.  
    Le taux d'homicides y est parmi les plus élevés du Mexique. 
De nombreux assassinats de femmes, dont les cadavres sont 
retrouvés abandonnés dans des décharges publiques ou dans un 
canal, n'y ont jamais été élucidés. 
    "Nous vivons une période de grande violence. Puisse le pape 
nous donner la force de continuer à le supporter, de continuer à 
lutter contre cela", dit Maria Dolores Angeles Martinez, une 
habitante d'Ecatepec âgée de 26 ans, rencontrée parmi la foule 
qui attend la venue du chef de l'Eglise catholique. 
    Pour son premier voyage pastoral au Mexique, le pape 
argentin a tenu à se rendre dans des zones qui illustrent 
particulièrement les défis et les dangers de la nation 
mexicaine. 
    Il célébrera également une messe lundi avec les communautés 
indigènes dans l'Etat du Chiapas, le plus pauvre du Mexique. Il 
s'adressera à la jeunesse mardi à Morelia, capitale de l'Etat du 
Michoacan, frappé lui aussi par la violence, et rendra visite 
mercredi à des prisonniers à Ciudad Juarez, sur la frontière 
avec les Etats-Unis. 
    Samedi, au premier jour plein de sa visite apostolique au 
Mexique, il a lancé un appel à la lutte contre la corruption et 
les trafics de drogue et exhorté les évêques mexicains à venir 
en aide aux migrants.  ID:nL8N15T016  
 
 (Philip Pullella et Alexandra Alper; Guy Kerivel et 
Henri-Pierre André pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant