Le pape conclut sa tournée américaine par une messe géante

le
0

par Scott Malone et Philip Pullella PHILADELPHIE, Pennsylvanie, 28 septembre (Reuters) - Le pape François a célébré une messe en plein air devant des centaines de milliers de personnes dimanche à Philadelphie, au dernier jour d'une visite aux Etats-Unis marquée par ses prises de position en faveur de l'immigration ou de la lutte contre le réchauffement climatique. Le souverain pontife, âgé de 78 ans, a également rencontré dans la journée des victimes d'abus sexuels commis par des membres du clergé catholique et rendu visite à des détenus dans une prison de la ville de Pennsylvanie. Devant le Philadelphia Museum of Art, édifice néoclassique juché sur une colline dominant la rivière Schuykill, la messe présidée par le chef de l'Eglise catholique a attiré plus d'un million de personnes selon le cardinal de Philadelphie Charles Chaput. A la foule rassemblée sur le Benjamin Franklin Parkway, François a déclaré que le monde devait rester uni face aux défis que représentent le dérèglement climatique ou la pauvreté. "Protéger notre maison est un défi urgent qui prend en compte le souci de rassembler toute la famille humaine dans la quête d'un développement viable et complet", a-t-il dit. Auparavant, lors d'une rencontre avec les évêques invités à la Rencontre mondiale des familles, au séminaire Saint-Charles-Borromée de Philadelphie, François a dit avoir rencontré plusieurs victimes d'abus sexuels impliquant l'Eglise. ID:nL5N11X0FF "Dieu pleure pour les abus sexuels dont ont été victimes des enfants", a déclaré le souverain pontife. "Les jeunes doivent être protégés et tous ceux qui sont responsables auront des comptes à rendre." LES COUPABLES "SERONT PUNIS" L'Eglise catholique, a-t-il dit aux victimes, luttera efficacement pour empêcher que de nouveaux abus sexuels soient commis. Les coupables, a-t-il assuré, "seront punis". Mark Rozzi, un parlementaire de l'Etat de Pennsylvanie violé par le prêtre de sa paroisse quand il était adolescent, a pris au mot le pape en réclamant que des actes suivent ses "paroles très fortes". Selon un document présenté lors d'une conférence au Vatican en 2012, 100.000 enfants américains pourraient avoir été victimes d'abus sexuels de la part de membres du clergé catholique. Le chef de l'Eglise catholique s'est également rendu au centre correctionnel Curran-Fromhold, où il a rencontré soixante hommes et onze femmes détenus. ID:nL5N11X0LK "Nous avons tous besoin d'être nettoyés, lavés, et moi en premier lieu", leur a-t-il dit en espagnol. "Cette période de votre vie ne peut avoir qu'un but: qu'on vous aide à vous remettre dans le droit chemin", a-t-il dit aux prisonniers qui étaient entourés de membres de leurs familles. François devait prendre l'avion en fin de journée à destination de Rome, au terme d'une tournée qui l'a conduit successivement à Cuba puis aux Etats-Unis, où il a prononcé un discours devant le Congrès américain à Washington et devant l'Assemblée générale des Nations unies à New York. (Eric Faye, Guy Kerivel et Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant