Le pape célèbre une messe à Guayaquil, en Equateur

le , mis à jour à 17:02
0

par Yuri Garcia GUAYAQUIL, Equateur, 6 juillet (Reuters) - Le pape François, qui a entamé la veille à Quito une tournée de huit jours en Amérique du Sud, devait célébrer lundi une messe à Guayaquil, "la Perle du Pacifique", grand port et capitale économique de l'Equateur. Des milliers de personnes ont dormi dans les rues de la ville pour attendre le chef de l'Eglise catholique, que son voyage conduira également en Bolivie et au Paraguay. Après la messe, le pape sud-américain ira dans une école tenue par les jésuites pour rendre visite à un vieil ami qu'il n'a pas vu depuis trente ans, le père Francisco Cortes, 91 ans, surnommé "Père Paquito". Quand il dirigeait un séminaire en Argentine, François, alors le père Jorge Bergoglio, envoyait ses élèves suivre des cours de théologie auprès du père Cortes. Depuis plusieurs semaines, Guayaquil, comme d'autres villes du pays, a été le théâtre de manifestations contre la politique du président de gauche Rafael Correa, notamment contre les hausses d'impôts et l'"autoritarisme" de l'Etat. Les dirigeants de ce mouvement de protestation ont appelé à suspendre les manifestations pendant la visite du pape. Lors de son arrivée à Quito, dimanche après-midi, François a lancé un appel au dialogue et au respect des différences. ID:nL8N0ZL14G Au passage du convoi qui conduisait le souverain pontife de l'aéroport au centre de la capitale, des spectateurs ont hué des représentants du gouvernement. Lundi matin, des jeunes ont offert une aubade au pape à sa sortie de la nonciature apostolique de Quito. Des centaines de personnes l'ont acclamé alors qu'il prenait la direction de l'aéroport afin de prendre l'avion pour Guayaquil. Après l'Equateur, le pape se rendra en Bolivie où il défendra les droits des peuples indigènes. Il visitera la prison de Palmasola, l'une des plus violentes du pays. Il achèvera sa tournée au Paraguay où il rencontrera des militants sociaux dans cet Etat gangrené par la contrebande et les pratiques financières illicites. (Avec Philip Pullella, Alexandra Valencia, Girish Gupta à Quito; Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant