Le Pape appelle Pékin à respecter toutes les religions

le
0
Surprise, dans son message urbi et orbi de Noël, Benoît XVI a tendu la main aux «nouveaux dirigeants» chinois en demandant plus de liberté religieuse en Chine.

Comment Pékin va-t-il réagir à la prière pour les «nouveaux dirigeants» chinois publiquement adressée au monde entier par Benoît XVI, le jour de Noël dans son message urbi et orbi retransmis en direct sur toute la planète? Comment ce régime va-t-il entendre cet audacieux et rare appel à la liberté religieuse pour la Chine, lancé à la face des peuples depuis le balcon de la basilique Saint Pierre, par un Pape de 85 ans, fatigué, pour qui le dossier chinois reste une priorité encore non résolue de son pontificat? «Que le Roi de la Paix porte son regard sur les nouveaux dirigeants de la République populaire de Chine pour la haute charge qui les attend. Je souhaite que celle-ci mette en valeur l'apport des religions, dans le respect de chacune, de sorte qu'elles puissent contribuer à la construction d'une s...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant