Le pape achève sa visite à Cuba avant de gagner Washington

le
0

EL COBRE, Cuba, 22 septembre (Reuters) - Le pape François achevait mardi sa visite à Cuba avant de partir pour les Etats-Unis, deux pays qui ont renoué cet été leurs relations diplomatiques, en partie grâce à la médiation du chef de l'Eglise catholique, après plus de cinquante ans d'hostilité. Le pape argentin a célébré mardi matin une messe au sanctuaire de la Vierge de la Charité d'El Cobre, le plus vénéré du pays, au pied de la Sierra Maestra d'où les frères Castro lancèrent leur mouvement révolutionnaire à la fin des années 1950. Evitant les sujets les plus ouvertement politiques, comme il l'a fait depuis son arrivée dans l'île communiste samedi, François a appelé les fidèles à mener "une révolution de la tendresse" et a remercié les générations passées pour avoir su garder vivante la flamme du catholicisme à Cuba, "malgré les souffrances et les privations". "Comme Marie, Mère de Charité, nous voulons être une Eglise qui avance pour construire des ponts, abattre des murs, semer les graines de la réconciliation", a dit le pape. Lundi soir, François avait prié à El Cobre pour la réconciliation de tous les Cubains, dans l'île comme à l'étranger -- quelque deux millions de Cubains ont quitté l'île depuis la révolution de 1959 et 1,3 million vivent actuellement à l'étranger, la plupart aux Etats-Unis. Aux Etats-Unis, où il arrivera dans la journée, le pape devrait attirer de nombreux fidèles et curieux séduits par son message d'ouverture et d'humilité à l'occasion de sa première visite dans ce pays. Il sera accueilli par le président Barack Obama et le vice-président Joe Biden, et passera six jours dans le pays. Il s'adressera aux deux chambres du Congrès (le 24 septembre), à la tribune de l'Assemblée générale des Nations unies à New York (le 25) et présidera une messe en plein air à Philadelphie (le 27) à laquelle pourraient assister 1,5 million de personnes, avant de regagner le Vatican lundi prochain. (Philip Pullella avec Jaime Hamre et Diego Ore; Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant