Le Pakistan s'enfonce dans l'intolérance

le
0
Les talibans revendiquent l'assassinat, mercredi, du ministre chrétien des minorités religieuses.

Le jeu de massacre continue. Nouvel avertissement sanglant à quiconque oserait demander un adoucissement de la loi sur le blasphème? Piqûre de rappel pour la poignée de libéraux qui espèrent encore voir éclore au Pakistan un semblant de tolérance? Mercredi, Shahbaz Bhatti, le jeune ministre pakistanais des Minorités religieuses, a été abattu en plein jour au c½ur d'Islamabad par quatre hommes armés. Il était le seul ministre chrétien du gouvernement d'Islamabad et ne s'était jamais privé de dénoncer la loi sur le blasphème. Il réclamait des amendements. Jugeant notamment inadmissible que la seule sentence applicable en cas de blasphème contre le prophète Mahomet soit la peine capitale. En novembre dernier, lorsque Asia Bibi, une paysanne catholique du Pendjab pakistanais, avait été condamnée à mort par un tribunal local pour avoir «insulté» le Prophète, Shah-baz Bhatti avait imploré la «clémence» du président, Asif Ali Zardari.

Vingt-cinq balles ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant