Le Pakistan refuse d'accepter 30 migrants expulsés par l'UE

le
0
 (Actualisé déclaration, retour de l'avion) 
    ISLAMABAD, 3 décembre (Reuters) - Les autorités 
pakistanaises ont refusé de laisser 30 migrants expulsés de 
Grèce descendre de l'avion jeudi, à l'aéroport de la capitale 
Islamabad. 
    L'appareil est ensuite reparti avec les 30 migrants à son 
bord, bien que d'autres, dont l'expulsion a été considérée comme 
légitime, aient été autorisés à débarquer. 
    Sur ordre du ministère de l'Intérieur, l'agence fédérale 
d'investigation pakistanaise a "refusé que ces personnes 
expulsées illégalement et le personnel de bord quittent 
l'avion", précise le ministère dans un communiqué. 
    "Bien que toutes les questions aient été réglées avec le 
commissaire européen, le droit pakistanais a été violé ce qui ne 
peut absolument pas être autorisé", a dit le ministre de 
l'Intérieur, Nisar Ali Khan, sans préciser les motifs de ce 
refus. 
    Un porte-parole du ministère a indiqué que 19 personnes 
expulsées avaient été autorisées à descendre de l'avion après 
vérification. 
    Un haut responsable de l'Union européenne avait déclaré la 
semaine dernière que le Pakistan s'en tiendrait à un accord 
stipulant qu'il accepte ses ressortissants expulsés d'Europe. 
    Quelques jours auparavant, Nisar Ali Khan avait dit 
qu'Islamabad suspendait l'accord en vertu duquel des milliers de 
personnes expulsées sont rapatriées chaque année au Pakistan. 
    Cinquante mille Pakistanais se rendent chaque année 
légalement en Europe pour y chercher du travail. L'an dernier, 
21.000 Pakistanais en situation irrégulière dans l'UE ont été 
frappés d'un ordre d'expulsion vers leur pays d'origine, selon 
les statistiques de l'UE. 
    Mais à en croire le ministère pakistanais de l'Intérieur, 
les 30 migrants de jeudi sont des personnes "expulsées sans 
qu'il y ait eu vérification" et sont arrivés à bord d'un vol 
charter parti de Grèce. 
     
 
 (Asad Hashim; Eric Faye et Pierre Sérisier pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant