Le Pakistan pris dans le piège des talibans

le
0

Les insurgés utilisent les négociations  pour se préparer à résister à l'armée.

Ils ne sont que quelques milliers. Des combattants d'une trentaine d'années, diplômés d'écoles coraniques sans relief comme il y en a des milliers au Pakistan. Et pourtant, les talibans pakistanais négocient avec le gouvernement du premier ministre Nawaz Sharif. Et lui tiennent la dragée haute. En janvier, leur mouvement, le Tehrik-e-Taliban Pakistan (TTP), a perpétré une quinzaine d'attentats contre les forces de sécurité, les chiites, des équipes de vaccination contre la polio, un conseiller du premier ministre… Bilan: plus d'une centaine de morts.

Épuisé par une guerre qui dure depuis 2004, le gouvernement veut arracher un cessez-le-feu. Le 29 janvier, Nawaz Sharif a annoncé la formation d'un comité de quatre membres pour négocier. En retour, les talibans ont créé leur propre comité, formé de trois religieux islamistes. Lundi, ils ont transmis leurs conditions. Le do...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant