Le Pakistan n'a pas promis de soutien militaire à Ryad

le
0

ISLAMABAD, 27 mars (Reuters) - Le Pakistan n'a pas promis de soutien militaire à l'offensive lancée par l'Arabie saoudite au Yémen, a annoncé vendredi le ministre de la Défense, Khawaja Asif. La veille, le gouvernement pakistanais avait dit étudier l'invitation de Ryad à se joindre à la coalition mise en place pour stopper l'avancée des miliciens chiites Houthis. "Nous n'avons pas pris de décision sur une participation à cette guerre. Nous n'avons fait aucune promesse. Nous n'avons pas promis de soutien militaire à la coalition conduite par l'Arabie saoudite au Yémen", a dit le ministre devant le Parlement. "Toutes les garanties que nous donnons à l'Arabie saoudite, c'est de défendre son intégrité territoriale, mais je vous assure qu'il n'existe aucun risque de nous voir entraînés dans une guerre de religion", a ajouté le ministre. Le Pakistan est le théâtre de tensions religieuses, des groupes sunnites armés s'en prenant à des membres de la minorité chiite. L'offensive aérienne déclenchée par l'Arabie saoudite et ses alliés sunnites au Yémen s'est poursuivie vendredi avec de nouvelles frappes signalées au lever du jour notamment à Sanaa, la capitale, et dans le nord du pays, la région dont sont originaires les miliciens chiites houthis. (voir ID:nL6N0WT0NG ) Ryad a prêté l'an dernier 1,5 milliard de dollars au Pakistan pour conforter ses réserves de change, faire face aux échéances de sa dette et entreprendre des projets d'infrastructures, notamment dans le secteur de l'énergie. (Amjad Ali; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant