Le Pakistan en médiateur entre Saoudiens et Iraniens

le
0
    ISLAMABAD, 17 janvier (Reuters) - Le Premier ministre 
pakistanais Nawaz Sharif est attendu lundi en Arabie saoudite 
puis le lendemain en Iran pour tenter une médiation entre les 
deux puissances régionales antagonistes. 
    Le programme de son voyage a été dévoilé dimanche par le 
ministère des Affaires étrangères. De sources gouvernementales, 
on précise que Sharif sera accompagné du chef d'état-major de 
l'armée pakistanaise, le général Raheel Sharif. 
    "Le Pakistan est profondément inquiet face à l'escalade 
récente des tensions entre le royaume d'Arabie saoudite et la 
république islamique d'Iran", souligne le communiqué du 
ministère des Affaires étrangères. "Le Premier ministre a appelé 
à un règlement des différends par des moyens pacifiques, dans 
l'intérêt plus large de l'unité musulmane, particulièrement dans 
cette période complexe." 
    L'exécution le 2 janvier en Arabie saoudite d'un dignitaire 
chiite, le cheikh Nimr al Nimr, suivie par des manifestations 
anti-saoudiennes en Iran, a porté à un niveau sans précédent les 
tensions déjà fortes entre les deux puissances régionales qui se 
livrent depuis des années à un affrontement par procuration. 
    Le Pakistan, lui-même aux prises avec des tensions 
religieuses, s'est attaché à éviter de prendre parti dans le 
contentieux croissant qui oppose la monarchie sunnite saoudienne 
et la république islamique chiite iranienne. 
    Majoritairement sunnite, le Pakistan entretient des liens 
étroits avec Ryad -- qui a offert l'asile à Sharif après le coup 
d'Etat militaire de 1999. Mais Islamabad doit aussi compter avec 
une forte minorité chiite. Au printemps dernier, le Pakistan a 
ainsi refusé de participer à la coalition militaire mise sur 
pied par Ryad pour combattre au Yémen les rebelles chiites 
Houthis, soutenus par Téhéran. Le gouvernement pakistanais veut 
aussi mener à son terme le chantier d'un important gazoduc à sa 
frontière avec l'Iran. 
 
 (Tommy Wilkes; Henri-Pierre André pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant