Le Pakistan doit combattre les groupes armés, dit Kerry

le
0

(Actualisé avec détails, citations) ISLAMABAD, 13 janvier (Reuters) - Les autorités pakistanaises doivent combattre les mouvements islamistes qui menacent les intérêts afghans, indiens et américains, a déclaré mardi le secrétaire d'Etat américain en visite à Islamabad. John Kerry a en outre rendu hommage aux victimes du massacre commis le 16 décembre par des taliban qui ont tué 134 élèves d'une école militaire à Peshawar. ID:nL6N0U00VF Le Pakistan est soupçonné de longue date d'utiliser les groupes armés pour conserver une influence en Afghanistan et nuire à l'Inde. "Les mouvements terroristes tels que les taliban pakistanais et afghans, le réseau Haqqani, le Lashkar-e Taiba entre autres continuent à menacer le Pakistan, ses voisins et les Etats-Unis, et il est de notre responsabilité à tous de faire en sorte que ces groupes ne s'implantent pas, mais qu'ils soient au contraire relégués dans le passé. Cette tâche est évidemment loin d'être accomplie", a déclaré le chef de la diplomatie américaine. Après l'attaque commise mi-décembre, les autorités pakistanaises ont promis de ne plus faire de distinction entre "bons" et "mauvais" activistes et de mener des opérations contre les repaires islamistes sur la frontière afghane. "Nous verrons dans les prochains jours, les prochaines semaines et les prochains mois de quelle nature et de quelle ampleur seront ces efforts", a commenté John Kerry. Le chef de la diplomatique américaine a rappelé que les Etats-Unis avaient dépenser des milliards de dollars pour soutenir l'armée pakistanaise à combattre les insurgés. Un soutien supplémentaire de 250 millions de dollars sera fourni pour une aide humanitaire en faveur des populations déplacées en raison des conflits dans la région. "La tragédie du 16 décembre est un véritable rappel qu'accorder aux extrémistes de l'espace et leur permettre d'agir dans cet espace comporte des risques graves", a dit Kerry. Le secrétaire d'Etat a par ailleurs exprimé son inquiétude au sujet des affrontements qui ont éclaté récemment le long de la Ligne de contrôle qui sépare l'Inde et le Pakistan au Cachemire. "Nous sommes toujours profondément préoccupés par le récent accès de violence le long de la frontière et de la Ligne de contrôle. Le Pakistan et l'Inde ont profondément intérêt à améliorer cette relation, a-t-il souligné. (Arshad Mohammed, Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant