Le Pakistan a exécuté 324 personnes en 2015-rapport

le
0
    ISLAMABAD, 18 février (Reuters) - Le Pakistan a pendu 324 
personnes l'année dernière, ce qui le place au troisième rang 
mondial en matière d'exécutions derrière la Chine et l'Iran, 
indiquent des organisations des droits de l'homme dans un 
rapport. 
    Islamabad a levé fin 2014 un moratoire sur les exécutions 
après l'attaque d'une école du nord du pays par les taliban 
pakistanais, qui y ont massacré 134 élèves et 19 adultes. 
    Le Pakistan a depuis exécuté 351 personnes, dont 324 pendant 
la seule année 2015, mais seules 39 d'entre elles étaient liées 
à des groupes extrémistes ou à des actes terroristes, notent les 
organisations non gouvernementales (ONG) Reprieve et Justice 
Project Pakistan dans leur rapport. 
    Parmi les personnes mises à mort figuraient des adolescents, 
des handicapés mentaux et des détenus auxquels des aveux avaient 
été arrachés sous la torture et qui n'avaient pas bénéficié d'un 
procès équitable, ajoute le rapport en s'appuyant sur des 
documents judiciaires et de l'administration pénitentiaire ainsi 
que des témoignages d'avocats et des articles de presse. 
    "Ces chiffres montrent que les affirmations du gouvernement 
pakistanais (qui prétend lutter contre le terrorisme, NDLR) ne 
correspondent pas à la réalité", déclare Maya Foa, qui dirige le 
programme de Reprieve sur la peine de mort. 
    "Ceux qui montent sur l'échafaud sont trop souvent les 
pauvres et les vulnérables", dénonce-t-elle. 
    Un porte-parole du ministère pakistanais de l'Intérieur n'a 
pas voulu faire de commentaire. 
 
 (Krista Mahr; Tangi Salaün pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant