Le paiement mobile va véritablement décoller en 2015

le
0
Le paiement mobile va véritablement décoller en 2015
Le paiement mobile va véritablement décoller en 2015

(AFP) - Le paiement mobile en magasin devrait véritablement décoller en 2015 dans le monde, estime le cabinet Deloitte selon lequel les "exigences" des différentes parties sont enfin réunies pour permettre une "adoption généralisée".Au cours de l'année 2015, "environ 10% des 600 millions de smartphones dans le monde seront utilisés pour régler des achats en magasin au moins une fois par mois, ce qui représente une augmentation de plus de 1.000% par rapport à 2014", indique Deloitte dans son étude mondiale dédiée aux tendances 2015 dans les technologies, médias et télécoms (TMT) publiée mardi.

"En 2015, les nombreuses exigences des institutions financières, des commerçants, des consommateurs et des fournisseurs d'équipements seront enfin réunies pour une adoption généralisée", résume-t-il.

"Les usagers utilisent déjà leurs smartphones pour effectuer des opérations bancaires, ce qui indique qu'ils ont l'habitude d'utiliser leurs téléphones pour gérer leurs finances. Cependant, ils sont très peu nombreux à se servir de leurs téléphones pour réaliser des paiements sans contact à la caisse. 2015 sera définitivement l'année du mobile", juge Duncan Stewart, directeur du centre de recherche international TMT de Deloitte.

Parallèlement, Deloitte prévoit également que 1,35 milliard de smartphones seront vendus dans le monde en 2015, dont 1 milliard à l'occasion d'un renouvellement.

"En hausse de 12% par rapport au 1,2 milliard de téléphones vendus en 2014, le marché n'est toujours pas arrivé à saturation. Bien que le cycle de remplacement des smartphones soit de plus en plus long, ce sont le design, la taille des écrans, la vitesse, la capacité de stockage, et les fonctionnalités qui stimuleront les ventes", selon le cabinet.

Du côté de l'accès à internet, Deloitte prédit une augmentation de 2% du nombre de foyers dans le monde possédant une connexion ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant