Le paiement mobile des titres-restaurants en test

le
2
scyther5/shutterstock.com
scyther5/shutterstock.com

(Relaxnews) - La dématérialisation du titre-restaurant entame son deuxième chapitre avec l'expérimentation du paiement via mobile. Edenred France, Orange et Mastercard ont uni leurs compétences pour permettre à des consommateurs de tester cette nouveauté, grâce à la technologie "sans contact" (NFC). 

Orange, Mastercard et Edenred France annoncent conjointement ce mardi 6 janvier mener une phase d'expérimentation du paiement mobile des titres-restaurants. Il suffit aux salariés de scanner leur téléphone portable sur un terminal de paiement sans contact pour régler le restaurateur. Ces derniers peuvent dépenser jusqu'à 19 euros par jour et utiliser cette solution six jours sur sept.

Les mobiles des usagers sont équipés d'une application indiquant la disponibilité permanente des titres-restaurants, permettant de consulter en temps réel son solde et de géolocaliser les commerçants acceptant les titres-restaurants. 

La technologie NFC (Near Field Communication) est loin d'être nouvelle puisque les banques proposent aujourd'hui à leurs clients des cartes bancaires sans contact, afin de régler de petites sommes quotidiennes. Utiliser son smartphone de la même manière, pour payer ses achats, est une avancée encore timide en France, même si des expérimentations ont été menées. 

En ce qui concerne les titres-restaurants, le paiement mobile reste pour l'heure de l'ordre de l'expérimentation. "Nous proposerons ce nouveau support à nos clients dès que possible, en tenant compte de l'avancée du paiement mobile en France", prévient Laurent Delmas, Directeur Général d'Edenred France. 

La dématérialisation des titres-restaurants est devenue réalité en avril 2014, lorsqu'est apparue la carte Ticket Restaurant. Près de 80.000 salariés l'utilisent aujourd'hui pour régler leur déjeuner au bureau. Plus de 3 millions de transactions ont été opérées depuis ce lancement. 

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • vlatour1 le mardi 6 jan 2015 à 16:46

    Tres juste, mais avec un ticket à 5.00, si on utilise 19.00 on ne peut manger qu'une fois par semaine (ce sont les diététiciens qui vont faire la tete ;-)

  • faites_c le mardi 6 jan 2015 à 13:33

    "Près de 80.000 salariés l'utilisent aujourd'hui pour régler leur déjeuner au bureau." C'est comme la voiture électrique et l'e-constat, on nous bourre le mou pour essayer de nous faire croire que cela fonctionne! 3 millions de transactions pour 80000 utilisateurs cela fait très exactement 37 repas payés par utilisateurs soit un peu plus d'un repas par semaine! Les 4 autres jours de la semaine les salariés ne mangent pas!