Le pacte Hollande-Sarkozy pour privatiser la campagne

le , mis à jour à 08:06
13
Le pacte Hollande-Sarkozy pour privatiser la campagne
Le pacte Hollande-Sarkozy pour privatiser la campagne

« Ce sont deux combattants qui vont se retrouver », sourit un ministre lorsqu’on évoque François Hollande et Nicolas Sarkozy, les deux adversaires de 2012 qui rêvent de jouer le match retour. Il ne croit pas si bien dire. Car s’ils se détestent, les deux ennemis jurés ont un grand intérêt en commun : concentrer le débat électoral sur la question du terrorisme, alors que cette campagne présidentielle sera peut-être la première de l’histoire à se dérouler sous état d’urgence et sous une menace si forte d’attentats.

«Les Français préfèrent les hommes qui ont du coffre et les femmes qui ont du poil aux pattes !»

un ministre

 A sept mois du premier tour, de tous les candidats déclarés ou pas, le président et son prédécesseur sont les seuls à pouvoir se targuer d’une expérience de chef de guerre, eux qui ont déjà envoyé des avions de combat Rafale en territoire ennemi et déclenché des conflits en Libye ou au Mali. « Ce ne sera pas une élection de technocrates où on parlera du pacte de stabilité, mais une affaire de candidats expérimentés », glisse un proche du chef de l’Etat. En clair : l’enjeu ne sera pas la courbe du chômage ni le niveau de déficit… « Dans ce contexte, les Français préfèrent les hommes qui ont du coffre et les femmes qui ont du poil aux pattes ! » ose même un ministre.

 

Autre avantage commun : voilà leurs adversaires ringardisés. Emmanuel Macron ? « Il fait évanescent, fragile », pilonne un membre du gouvernement, qui le surnomme, vachard, « le petit microbe ». Alain Juppé et son « identité heureuse » ? « Un candidat de temps de paix », tacle un sarkozyste. Marine Le Pen ? « Les Français vont y réfléchir à deux fois avant de l’installer dans le PC Jupiter à l’Elysée », parie un hollandais. Parler terrorisme permet aussi, à Hollande comme Sarkozy, d’occulter les critiques sur leurs bilans respectifs.

 

Depuis jeudi et le discours de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • wanda6 il y a 11 mois

    selon le code pénal, Hollande et Sarkozy sont coupables de haute trahison !

  • 2445joye il y a 11 mois

    Si MLP ne passe pas, il y aura une crise institutionnelle puisque la démonstration sera faite que que le système, comme elle le désigne, est si bien verrouillé qu'aucune alternance véritable n'est envisageable. Il ne restera que la rue.

  • jean-648 il y a 11 mois

    MLP prévoit un Brexit à la française. Et après ?? se sera un Brexit des corses, des alsaciens, des catalans, des bretons, du pays Basque ect.... se sera vraiment la hauteur de le France.

  • M9435767 il y a 11 mois

    Si MLP passe il y aura probablement une crise institutionnelle au moment des législatives, ce qui balaierai probablement la 5ème république, ce qui ne serait pas pour me déplaire et ferait peut être remettre en cause tout ce système totalement sclérosé et obsolète

  • coco123 il y a 11 mois

    les deux mème ...mèmè menteur . l autre disait ...pépères per vers quel insinuation

  • dotcom1 il y a 11 mois

    Faudrait déjà que Sarko passe les primaires. L'Histoire ne repasse pas les plats.

  • vmcfb il y a 11 mois

    Sarkosy ne sera même pas au premier tour..

  • gabby17 il y a 11 mois

    pour moi C'est Marine Le PEN..... elle ne fera pas pire que ces deux zouaves et en outre elle redonnera de la hauteur à la France et aux français.... On peut dire tout ce que l'on veut mais elle a la stature d'un chef d'Etat..... JUppé???? il n'est pas en prison ??? ah non c'est vrai il s'est extradé tout seul au Canada à l'époque....

  • M4189758 il y a 11 mois

    JPi - Leur grande expérience à tous les deux: c'est comment dépenser l'argent que l'état, pardon les Français, n'ont pas. Et pour tous les deux : après moi le déluge.

  • charleco il y a 11 mois

    Envahir un pays étranger sous la férule de l'Otan et instaurer le chaos, c'est ça acquérir de l'expérience présidentielle! Il faudrait que les Français en redemandent!!!! Tartuffes!