Le pacte de responsabilité est loin de faire l'unanimité à gauche

le
0

À l'approche des élections municipales, l'aile gauche du PS impute au pacte de responsabilité le désamour de l'électorat de gauche à l'égard des candidats socialistes.

D'abord ils se sont tus. Désarçonnés par l'annonce surprise du pacte de responsabilité le 14 janvier dernier par François Hollande lors de sa conférence de presse semestrielle, les tenants de l'aile gauche du PS ont d'abord mis leurs critiques de côté. À l'approche des élections municipales, difficile de prendre le risque de diviser la gauche une fois de plus. Puis, au fil des sondages de plus en plus mauvais pour le PS, ils ont commencé à parler, jusqu'à imputer au pacte de responsabilité le désamour de l'électorat de gauche à l'égard des candidats socialistes.

La sénatrice Marie-Noëlle Lienemann a ainsi mis en garde contre le pacte assurant qu'un tel projet provoquerait de «graves désillusions du peuple de gauche» et permettrait «à la droite et à l'extrême droite de relever la tête». «La...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant