Le pacte de compétitivité tarde à porter ses fruits

le
0
Un an après la présentation d'un plan de 35 mesures - dont un crédit d'impôt de 20 milliards à terme -, les entreprises françaises continuent de souffrir dans la compétition mondiale.

Il y a tout juste un an, dans la foulée de la remise du rapport de l'ancien président d'EADS, Louis Gallois, le gouvernement lançait son «pacte de compétitivité», un package de 35 mesures destinées à remettre nos entreprises à niveau dans la compétition mondiale, leur permettre d'embaucher et de créer de la croissance. Un anniversaire que l'exécutif ne va toutefois pas célébrer avec tambours et trompettes.

Bien sûr, le gouvernement met depuis à son crédit le petit regain de croissance de 0,5 % intervenu au deuxième trimestre, après des mois de récession. Bien sûr, il se félicite que la France a cessé de perdre depuis un an des parts de marchés à l'export, comme l'a montré il y a une semaine Coe-Rexecode.

Il n'empêche, il faut plus d'un an pour qu'une politique ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant