Le P9, un smartphone chinois haut de gamme

le
0
Le P9, un smartphone chinois haut de gamme
Le P9, un smartphone chinois haut de gamme

Le fabricant Chinois a dévoilé avant-hier son nouveau smartphone haut de gamme. Conçu en partenariat avec la légendaire marque photo Leica, ce modèle ambitionne de concurrencer les terminaux Apple et Samsung tout en cassant l'image négative du made in China.

Sa propre conférence de presse à l'américaine, une star hollywoodienne — Henry Cavill (Superman) — et un prestigieux partenariat avec une entreprise à la réputation centenaire : les dirigeants de Huawei (prononcez rwa-wouai) avaient mis tous les ingrédients pour marquer les esprits. Avec, en filigrane, une stratégie de montée en gamme qui passe par le P9, un joli mobile censé populariser une marque encore confidentielle.

Connue à l'origine comme le géant mondial des réseaux de télécommunication, l'entreprise de Shenzhen a massivement investi ces dernières années afin de se distinguer des autres fabricants de l'empire du Milieu et de se hisser à la troisième place mondiale des ventes de smartphones. Mais le P9 comme son grand frère, le P9 Plus, symbolisent une autre étape. « Nous devons encore travailler sur notre notoriété, admet Vincent Vantilcke, directeur marketing de Huawei France. Mais nous sommes le premier dépositaire de brevets en Europe dans notre domaine et nous sommes en train de passer un cap avec ce modèle, notamment en France où une personne sur deux nous connaît déjà. »

Avec son fin châssis en aluminium poli et au design soigné, ce smartphone sous Android 6.0 a peu à envier aux modèles des concurrents sud-coréen et américain sur le plan des caractéristiques techniques. La mémoire vive atteint les 3 Go, le stockage autorise 16 Go avec une extension possible par carte SD et un écran Full HD de 5,2 pouces. Le lecteur d'empreintes digitales se révèle même plus performant que la concurrence.

Des réglages comme sur un appareil photo professionnel

Mieux, le P9 innove notamment dans la photographie grâce à l'apport ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant