Le numéro deux des Frères musulmans jordaniens arrêté

le
0

(Actualisé avec détails, contexte) AMMAN, 20 novembre (Reuters) - Le numéro deux des Frères musulmans jordaniens a été arrêté jeudi pour avoir dénoncé le classement du mouvement parmi les organisations terroristes aux Emirats arabes unis, a-t-on appris de sources officielles à Amman. Zaki Bani Rouchaïd a été interpellé peu après une réunion de la direction du mouvement dans la capitale en vertu d'un mandat d'arrêt émis pour "atteinte aux relations avec un pays ami". Dans un article d'opinion publié sur différents sites internet et sur les réseaux sociaux, Zaki Bani Rouchaïd, qualifie les dirigeants des Emirats Arabes Unis de "premiers soutiens du terrorisme". Le fait que les Emirats Arabas Unis ont officiellement classé, samedi, les Frères musulmans parmi les organisations terroristes est symptomatique des inquiétudes que soulève l'islam politique au sein des monarchies du Golfe. Les Frères musulmans, d'obédience sunnite, contestent notamment le principe d'un règne dynastique. En Jordanie, les Frères musulmans sont le plus grand parti d'opposition du pays et comptent de nombreux partisans dans les grands centres urbains. (Suleiman al Khalidi, Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant