Le numéro deux d'al-Qaida a été tué au Pakistan

le
0
Visé lundi par un tir de drone de la CIA au Nord-Waziristan, Abou Yahya al-Libi est décédé dans un hôpital privé où il avait été transporté.

C'est le coup le plus rude porté à al-Qaida depuis la mort d'Oussama Ben Laden, le 2 mai 2011. Et un coup de canif supplémentaire dans les relations américano-pakistanaises, toujours au point mort. Abou Yahya al-Libi, le numéro deux de la nébuleuse terroriste qui étend ses tentacules dans le monde entier a été tué, lui aussi, au Pakistan. La Maison-Blanche a confirmé mardi les informations duNew York Timesselon lesquelles al-Libi avait été la cible, lundi, d'un tir de drone de la CIA dans la zone tribale du Waziristan du Nord. Grièvement blessé, il aurait été transporté dans un hôpital privé où il est mort, a indiqué un officier des renseignements pakistanais, se référant à des sources locales.

Faisant fi des pressions des États-Unis, l'armée pakistanaise s'est toujours refusée à lancer une opération d'envergure dans cette région montagneuse censée abriter non seulement des éléments d'al-Qaida, mais aussi des talibans afghans et pakistanais. Elle sert

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant