Le numérique, un levier de croissance pour les TPE

le
0
Le numérique, un levier de croissance pour les TPE
Le numérique, un levier de croissance pour les TPE

Les petites et moyennes entreprises françaises ne sont décidément pas très geeks! Sur les 3 millions de TPE recensées dans l'Hexagone, la majorité d'entre elles est tout simplement inexistante sur Internet. Pourtant, 66% des patrons de ces petites entreprises jugent que le potentiel du numérique est important pour leur activité (source Fiducial). Mais la réalité est sans appel, faute de temps, de moyens ou encore de connaissance, seulement 36% des TPE ont un site Web. Et à peine un peu plus de 10% présentent un véritable site marchand. Quant à l'utilisation des réseaux sociaux, seulement 8% de ces entreprises se sont emparés de Facebook ou Twitter pour faire parler d'elles. Alors le numérique va-t-il rester l'apanage des grandes entreprises ?

« Absolument pas », estime Xavier Kergall, président du Salon des entrepreneurs, qui ouvre ses portes mercredi 5 et jeudi 6 février à Paris. Et dont le thème principal pour cette 21e édition n'est autre que : « Des solutions numériques pour doper son entreprise. » Le site Internet d'une société est aujourd'hui bien plus qu'une vitrine : un des critères de confiance et de crédibilité vis-à-vis du client. Pourtant, en France comme à l'étranger, encore trop de TPE en sont restées à l'âge de pierre. Néanmoins, comme le souligne cette jeune artisane créatrice de bijoux en Bretagne, « avoir un site Internet, le faire vivre, y vendre ses produits ou ses services, c'est sûrement formidable pour se faire connaître et vendre mieux, mais cela prend du temps ». Un temps que les TPE, malmenées elles aussi par la crise économique, n'ont pas toujours la possibilité de prendre...

A tort car Internet est un outil pour rayonner partout en France ou à l'étranger. Il permet d'accéder à des solutions de gestion qui, il n'y a encore pas si longtemps, étaient réservés aux seules grandes entreprises. Et qui dit outils performants, dit gain de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant