Le numérique payant soutient les quotidiens

le
0
INFOGRAPHIE - Dans un contexte morose pour la diffusion de la presse, « Le Figaro » reste le premier quotidien national.

Actualité peu porteuse, effet de base défavorable un an après l'élection présidentielle, érosion des ventes en kiosque : au premier semestre, à l'exception de La Croix, tous les quotidiens ­nationaux ont enregistré un recul de leur diffusion France payée, selon l'OJD. Soutenues par l'élection du Pape en mars, les ventes du quo­tidien chrétien du groupe Bayard ont progressé de 1,3 %, à 98 116 exemplaires. Sur le mois, elles ont quasiment doublé dans les kiosques.

La situation des autres titres est contrastée. Le quotidien économique Les Échos, propriété de Bernard Arnault, est celui qui a le mieux résisté, avec un effritement de seulement 1 % de ses ventes (essentiellement par abonnements).Libération est à l'opposé celui qui a le plus souffert, avec une chute de sa diffusion France payée de 17 %.

Parmi les g...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant