Le nucléaire revient en grâce au Japon

le
0
Le nucléaire revient en grâce au Japon
Le nucléaire revient en grâce au Japon
Le redémarrage du réacteur numéro trois de la centrale d'Ohi ? avant celui du numéro quatre dans quelques jours - est loin de faire l'unanimité?

Inquiets pour la santé économique de la région, les élus locaux y étaient globalement favorables. D'aucuns s'interrogent tout de même sur la motivation réelle des pouvoirs publics nippons, qui ont invoqué le risque de blackout et des tests de résistance approuvés par les instances de contrôle pour justifier une décision très lourde de signification aux yeux de ses opposants : ont-ils également cédé à d'éventuelles pressions du lobby du nucléaire, resté puissant dans le pays du soleil levant malgré l'accident de Fukushima ?

Acquise depuis plusieurs semaines, la reprise du réacteur numéro trois de la centrale d'Ohi, dans l'Ouest du pays, est devenue réalité hier soir et divise l'opinion. La catastrophe précitée reste en effet dans toutes les mémoires et des millions de Japonais n'ont pas été convaincus par les allégations rassurantes des autorités ? le gouvernement, la municipalité d'Ohi et la préfecture de Fukui - selon lesquelles l'unité, objet d'importantes mesures de sécurité, n'est pas confrontée à un risque élevé de tsunami. « Des sismologues ont lancé des mises en garde », tempèrent nos confrères de l'AFP, qui rappellent également que « les travaux de renforcement contre (les catastrophes naturelles) ne seront achevés que dans tro
Lire la suite
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant