Le nucléaire iranien en négociations à Bagdad

le
0
Les grandes puissances attendent des engagements concrets de Téhéran.

De notre envoyée spéciale à Chicago

Pour les grandes puissances, la réunion de Bagdad de mercredi sur le dossier nucléaire iranien a pour principal but d'éviter une guerre. Au moins avant l'élection américaine, en novembre. Même si les choses «ne peuvent être résolues en une nuit», le groupe des 5 + 1 (les membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU et l'Allemagne) a fait des propositions «intéressantes» à Téhéran, a affirmé le bureau de Catherine Ashton, la chef de la diplomatie européenne.

Concrètement, les grandes puissances ont mis sur la table des «mesures pour établir la confiance» avec les Iraniens. Elles demandent à Téhéran d'arrêter l'enrichissement de l'uranium à 20 %, d'accepter que son stock d'uranium soit transféré à l'étranger pour y être retraité et de donner des gages de coopération à l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA). C'est-à-dire de permettre l'accès des sites nucléaires aux inspecteurs de l'ONU et

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant