Le nouvel accord de paix avec les Farc sera débattu au Congrès

le
0
    BOGOTA, 19 novembre (Reuters) - Le président colombien, Juan 
Manuel Santos, a déclaré samedi qu'il acceptait que la nouvelle 
mouture de l'accord de paix conclu avec les Farc soit débattu au 
Congrès avant sa promulgation en texte de loi. 
    Le document remanié de 310 pages présenté lundi dernier ne 
semble apporter que de légères modifications par rapport au 
texte rejeté par référendum le 2 octobre et jugé trop favorable 
aux rebelles des Forces armées révolutionnaires de Colombie par 
une partie de la classe politique colombienne. 
    "Je suis d'accord pour que les discussions (sur l'accord) 
passent au Congrès, et nous le ferons la semaine prochaine, 
mercredi," a déclaré le chef de l'Etat colombien lors d'une 
allocution télévisée. 
    Ce débat parlementaire était une des exigences posées par 
l'ancien président Alvaro Uribe, farouche opposant à l'accord 
initial avec les guérilleros, fruit d'années de négociations.  
    Juan Manuel Santos, qui a obtenu le prix Nobel de la paix le 
mois dernier pour chercher à clore un conflit vieux d'un 
demi-siècle, n'a pas précisé de quelle manière le nouveau texte 
sera approuvé.  
    Il a toutefois insisté, dans son allocution, sur le fait que 
"certains disent que le Congrès est le meilleur véhicule pour 
cette approbation", laissant entendre qu'il se contentera d'un 
vote des parlementaires et excluant un nouveau référendum. 
 
 (Helen Murphy, Gilles Trequesser pour le service francais) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant