Le nouveau visage des camps de travail en Chine

le
0

Pékin a annoncé en décembre 2013 l'abolition du camp de travail, un dispositif très critiqué hérité de l'époque maoïste. Il permettait d'enfermer quelqu'un sans procès, à une durée de détention allant jusqu'à quatre années, sur une simple décision administrative. La Chine a officiellement fermé ses camps mais ils sont remplacés par d'autres systèmes de rééducation, tout aussi arbitraires, et dans lesquels, trop souvent, le travail forcé continue.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant