Le nouveau stade de Bordeaux, déjà théâtre de deux incidents

le , mis à jour à 17:58
1

Les barrières de sécurité situées dans les tribunes du stade bordelais ont déjà cédé à deux reprises. Des incidents fâcheux pour cet équipement flambant neuf, qui doit bientôt accueillir des matches internationaux.

Nous vous avions fait visiter en mai dernier les coulisses de ce stade flambant neuf... Et avouons-le, nous étions conquis par cette architecture moderne, qui change considérablement des stades de football habituels, aux plans beaucoup plus classiques. Ce stade de Bordeaux se caractérise notamment par ses lignes simples et élégantes. Une conception signée par le cabinet Herzog & De Meuron auquel on doit notamment l’Allianz Arena de Munich, la Tate Modern à Londres ou encore le Stade national de Pékin.

«Ces angles droits et ces colonnes, c’est une façon de reprendre les codes du classicisme comme dans un temple grec mais en les détournant, en introduisant des ruptures», souligne l’architecte Pierre de Meuron, tout en soulignant que le grand intérêt de ce stade - qui se revendique «à l’anglaise» - c’est la visibilité qu’il offre, toujours plus proche du terrain pour ressentir le jeu au maximum... Mais deux incidents similaires survenus en l’espace de seulement quelques mois ternissent quelque peu cette inauguration en grande pompe...

La solidité des barrières remise en cause

Ces deux fâcheux incidents ne remettent pas en cause la singularité de l’architecture du nouveau stade de Bordeaux... mais bien la sécurité du public lors d’un événement. Dès le match d’inauguration en mai dernier, une barrière du virage sud qui est pourtant censée empêcher les supporters d’accéder au terrain a cédé à la suite d’un mouvement de foule. Un communiqué avait alors été publié pour mettre en avant un comportement «un peu vif» des supporters. Ce à quoi ces derniers avaient rapidement répondu: «Nous sommes dans des stades de football, pas dans des salles de théâtre. Il est totalement ahurissant qu’à l’époque dans laquelle on vit, les constructeurs ne se soient pas souciés de cela.»

Suite à cette triste expérience, des travaux avaient été entrepris sur l’ensemble des tribunes afin de revenir à des conditions de sécurité optimales. L’incident aurait donc pu être clos. C’était sans compter sur un second incident similaire, survenu le week-end dernier. Alors que les Girondins de Bordeaux venaient de marquer et que certains d’entre eux ne cachaient pas leur joie, ils se sont retrouvés à dévaler la tribune, rapporte Sud Ouest, qui ajoute que certains supporters ont été projetés plus bas. Malgré les travaux effectués, le risque existe donc toujours.

Et à l’heure où deux rencontres d’envergure se tiendront bientôt au nouveau stade, dont France-Serbie lundi 7 septembre prochain et Bordeaux-Liverpool, dix jours plus tard, il va falloir trouver rapidement une solution... D’autant que les supporters serbes et anglais, ne sont pas réputés pour se comporter dans l’enceinte d’un stade comme dans un théâtre.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • L-dech le jeudi 3 sept 2015 à 02:29

    Pouvez-vous m’envoyer l’architecte qui a calculé ces barrières pour résister à une poussée de foule dévalant des escaliers ?