Le nouveau show de Nicollin

le
0

Louis Nicollin s'exprime longuement dans le quotidien suisse Le Matin. Courbis, Benzema ou Wuthrich, joueur suisse de son équipe, tout le monde en prend pour son grade.

Louis Nicollin n’en a pas laissé une miette. Dans un entretien accordé au journal suisse Le Matin, le propriétaire du Montpellier Hérault dézingue tout le monde. Aucune pitié, tout est dans l’art de la formule pour « Loulou ». Et il n’a pas été tendre avec son joueur et milieu de terrain Sébastien Wüthrich. « Votre Wüthrich, c’est une grosse crêpe. Quelle catastrophe… Je ne sais même pas s’il a sa place en division d’honneur » lance Nicollin à propos de l’ancien joueur du FC Sion arrivé il y a maintenant deux ans et qui n’a joué qu’une petite minute cette saison. Un joueur qui était arrivé sous l’ère Roland Courbis au MHSC, pour un transfert qui reste en travers du triple menton de « Loulou ». « Courbis qui ne m’en disait que du bien et qui l’a voulu au prétexte que c’était le plus grand espoir suisse. Il a dû avoir des dessous bien comme il faut » a déclaré l’homme d’affaires. Cela fait maintenant un bail (1974) que Louis Nicollin est à la tête du club. « J’y ai dépensé des millions » affirme Nicollin, qui ne regrette pas pour autant. « Je préfère dépenser pour ça qu’avec des gonzesses. Et pourtant, c’est beau les gonzesses. Les nanas, avec tout ce que j’ai donné, j’aurais pu me payer Raquel Welch ». Et comme toute personnalité française qui répond à une interview, « Loulou » a aussi eu le droit à sa question sur le cas Karim Benzema. « Laissons-le là où il est, Benzema. On n’en a pas besoin. On va vous le transférer en Suisse. Y’en a marre de tous ces types. Tel qu’elle est devenue, j’aime moins l’équipe de France ». Cela a le mérite d'être clair.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant