Le nouveau profil des espions

le
0
Les 690 agents de l'ombre supplémentaires recrutés par les services français depuis 2008 n'ont plus rien à voir avec la caricature des sombres héros de John le Carré.

Jeunes, surdiplômés, ils ont des allures de «geek», de jeunes cadres issus de la banque ou des assurances... Contrairement au cliché couleur sépia de l'espion venu du froid, au poil court et à l'imper mastic, les nouvelles recrues des services de renseignement sont désormais triées sur le volet à la sortie des grandes écoles. Émargeant de sa traditionnelle immersion périscopique en eaux troubles, la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE) s'est lancée dans une des plus grandes campagnes de sélection jamais réalisées par les services français. Sa mission est d'embaucher 690 nouveaux agents de l'ombre supplémentaires en six ans, sachant que l'opération séduction, commencée en 2008, doit s'achever l'année prochaine.

«Deux grands types de profils nous intéressent», confie-t-on à la...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant