Le nouveau président du Burkina Faso prête serment

le
0
    OUAGADOUGOU, 29 décembre (Reuters) - Roch Marc Kaboré a 
prêté serment comme nouveau président du Burkina Faso mardi 
devant les juges de la Cour constitutionnelle lors d'une 
cérémonie organisée dans un stade de Ouagadougou. 
    L'investiture de cet ancien Premier ministre de Blaise 
Compaoré, élu dès le premier tour le 29 novembre dernier avec 
53,5% des voix, constitue un moment charnière pour ce pays 
d'Afrique de l'Ouest quasiment toujours gouverné par des 
personnalités arrivées au pouvoir par la force depuis son 
indépendance de la France en 1960.  
    Roch Marc Kaboré avait pris ses distances avec Blaise 
Compaoré avant la chute de ce dernier, en octobre 2014 après 
vingt-sept années au pouvoir. Compaoré, qui entendait modifier 
la constitution pour briguer un nouveau mandat, a été balayé et 
contraint à l'exil sous la pression d'un soulèvement populaire 
soutenu par l'armée. 
    "C'est le triomphe de l'alternance que nous attendions 
depuis si longtemps. C'est le triomphe de la démocratie", a 
déclaré le nouveau chef de l'Etat.   
    Cette prestation de serment marque la fin de la période de 
transition et du gouvernement intérimaire instaurés après la 
démission de Blaise Compaoré, et que des militaires ont tenté de 
renverser lors d'un coup d'Etat manqué en septembre.  
    Lundi, les autorités transitoires ont annoncé l'arrestation 
d'une vingtaine de soldats soupçonnés d'avoir voulu faire évader 
de prison le général Gilbert Diendéré, maître d'oeuvre de la 
tentative de putsch du 17 septembre.   
    Le Burkina Faso, pays du Sahel producteur d'or et de coton, 
doit faire face à d'importantes difficultés économiques en 
raison de la baisse des cours des matières premières et de la 
diminution des investissements durant la période de transition.  
 
 (Mathieu Bonkoungou; Jean-Stéphane Brosse pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant