Le nouveau PLU effraie les amoureux du parc de Saint-Cloud

le
1
INFOGRAPHIE - Prévu pour juin, le projet de plan local d'urbanisme comprend une vaste zone constructible et une aire d'accueil des gens du voyage.

Il est considéré comme l'un des plus beaux jardins d'Europe. L'un des plus prisés aussi des familles franciliennes, qui viennent s'y balader le week-end. Mais le paisible parc de Saint-Cloud et ses 460 hectares de verdure seraient-ils aujourd'hui menacés par le béton? C'est en tout cas ce qu'affirment très sérieusement plusieurs associations de défense du patrimoine aux côtés de nombreux riverains qui viennent de lancer une pétition.

Dans une lettre adressée par ailleurs le 22 décembre dernier au ministre de la Culture, ce collectif s'inquiète du projet de plan local d'urbanisme arrêté par le conseil municipal de la ville de Saint-Cloud le 17 novembre dernier. Ce document « risque de porter des atteintes irrémédiables au domaine national du parc de Saint-Cloud, assurent les associations dans cette lettre. Si ce plan devait être définitivement adopté, il permettrait l'implantation dans le périmètre du parc d'une vaste zone de parkings aux contours mal définis, de plusieurs bâtiments de 10 mètres de haut et d'une aire de 7000 m² pour accueillir les gens du voyage ». Une trentaine de caravanes pourraient alors élire domicile dans le bas du parc, à proximité de la Manufacture nationale de Sèvres.

Monument historique et site naturel protégé

Explications: si le futur PLU prévoit de classer une moitié du parc en zone N, autrement dit de sanctuariser la faune et la flore, l'inscription en zone UL de l'autre moitié de l'ancien domaine royal autorise des aménagements d'une hauteur maximale de 10 mètres, à vocation de loisirs et de sports. Les campings seront certes toujours interdits... mais pas les aires dédiées aux gens du voyage.

«Les villes de plus de 10.000 habitants ont l'obligation depuis l'an 2000, en vertu de la loi SRU d'accueillir ces personnes nomades, rappelle Éric Berdoati, le député maire UMP de Saint-Cloud. Mais faute de place, c'est impossible sur notre commune. En incluant cette aire dans le parc de Saint-Cloud, qui appartient à l'État, via la Caisse des monuments nationaux, nous renvoyons celui-ci à sa propre obligation », se justifie l'édile.


«C'est un peu curieux tout de même, car l'État a déjà rendu un avis négatif sur cette implantation il y a quelques années», s'étonne Sylvie Glazer, l'administratrice du domaine. Et de rappeler qu'un tel projet est de toute façon incompatible avec le double classement des lieux, en tant que monument historique et site naturel protégé. «Il faut retirer ce projet du PLU», estime-t-elle.

Quant à la possibilité d'ériger des bâtiments ou même des parkings, «il n'en est pas question, martèle Sylvie Glazer. Ce PLU est une proposition de la mairie, nous sommes en train d'étudier l'impact de ce zonage compte tenu de nos activités et nous rendrons un avis lorsque nous serons saisis dans le cadre de l'enquête publique qui doit débuter en mars».

Problème: du côté de la mairie, on affirme que le zonage du parc a été décidé par... l'État. « De toute façon, si on plaçait l'ensemble du domaine en zone à protéger, on ne pourrait plus toucher à la moindre route, rien réhabiliter, rien restaurer, justifie Éric Berdoati. Et si l'État me présentait un jour un permis de construire, il faudrait réunir de nombreuses instances avant de le délivrer. » En clair, le domaine national transformé en Parc de la Vanoise, ce serait quand même un peu excessif...

Afin de rassurer les riverains et les amoureux du patrimoine, «nous appelons la cohérence, la transparence et la concertation de nos v½ux », conclut Frédéric Billet, le président de l'association «Aimer vivre à Saint-Cloud».

LIRE AUSSI:

» SONDAGE - Êtes-vous favorable au nouveau projet d'aménagement du parc de Saint-Cloud?

SERVICE:

» Retrouvez toutes les annonces immobilières avec Explorimmo

SUIVEZ LE FIGARO IMMO SUR:

» Twitter: @LeFigaro_Immo

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • couronee le mardi 31 jan 2012 à 13:36

    Hé oui, mais le Parce de Saint-Cloud, c'est si petit bourgeois... On dit que même les arbres y sont réacs... Heureusement que nos élites collectivistes arrivent enfin pour faire de la redistribution d'espace.