Le nouveau patron de l'OMC confronté à un commerce mondial en berne

le
0
Roberto Azevedo succède à Pascal Lamy à la tête de l'OMC. Sa «priorité absolue»: la conférence ministérielle de l'organisation de 159 États membres, début décembre, à Bali.

À la barre depuis le 1er septembre de «l'énorme pétrolier» OMC (Organisation mondiale du commerce), pour reprendre l'image de son prédécesseur Pascal Lamy, Roberto Azevedo va affronter des courants contraires.

Le diplomate brésilien, ambassadeur de son pays auprès de l'OMC depuis 2008, fera son entrée en scène dans son nouveau costume de directeur général vendredi au sommet du G20 à Saint-Pétersbourg. Le temps d'un déjeuner, il devra détourner l'attention des chefs d'État, focalisée sur la Syrie, vers les enjeux du commerce mondial.

Baromètre de l'économie planétaire, le commerce est en berne. Les importations dans les pays du G7 et les Brics (*) ont reculé de 1,4 % au deuxième trimestre, les exportations de 1,8 % selon les derniers chiffres de l'OCDE. En Inde, le recul est de 4...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant