Le nouveau parquet financier en quête de légitimité

le
0

Voulu par François Hollande après l'affaire Cahuzac, il hérite de trente-six dossiers complexes de droit boursier.

À peine installé et déjà au travail. Le tout nouveau parquet financier est en ordre de marche depuis samedi. Le pôle financier du parquet de Paris, situé rue des Italiens, sur les grands boulevards, a poussé un peu les murs pour accueillir cette nouvelle entité qui partagera, avec lui, une compétence concurrente sur certains dossiers, celle des grandes affaires financières criminelles.

Un service administratif de la cour d'appel de Paris a été déplacé pour installer bureaux, meubles, ordinateurs et lignes téléphoniques à l'usage de la petite équipe de cinq personnes désormais pilotée par Éliane Houlette. D'emblée, cette dernière va devoir plancher sur trente-six dossiers de droit boursier qui sont de sa compétence exclusive: seize enquêtes préliminaires, treize informations judiciaires, cinq dossiers en cours d'audiencement et deux affaires ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant