Le Nouveau Monde se paye l'Ancien .

le
0

Dans ces confrontations amicales, l'Amérique a pris le meilleur sur l'Europe, avec des victoires du Brésil, de l'Argentine et du Mexique sur la Turquie (0-4), la Croatie (2-1) et les Pays-Bas (2-3). De son côté, la Belgique a confirmé son statut d'hype numéro 1 contre l'Islande (3-1).
Turquie - Brésil : 0-4 Buteurs: Neymar (20e et 44e), S.Kaya 24' csc et Willian (44e) pour le Brésil

Le Brésil continue son opération rédemption avec Dunga. Un homme qui fait confiance à des joueurs qui n'ont pas subi l'humiliation infligée par la Nationalmannschaft : Diego Alves est titulaire dans les bois, tout comme Miranda, Filipe, Danilo en défense (accompagné par David Luiz) et Luiz Adriano, meilleur buteur de la Ligue des Champions cette saison avec le Shakhtar en attaque. Neymar est aussi de retour, et à l'image de Ronaldo il y a douze ans lors de la demi-finale de 2002, il a été déterminant. Le Barcelonais a ouvert le score dès la vingtième minute, bien servi dans le dos de la défense par Miranda, a offert le 3-0 sur un plateau à Willian après avoir dribblé toute la défense, et a clos la marque sur un rush costaud à l'heure de jeu. Le deuxième but est l'oeuvre de Kaya, qui a trompé son propre portier sur un centre de Danilo. Largement battus, les Turques n'ont tout simplement pas existé. En même temps, avec Bulut et Erding en pointe, c'est compréhensible.

Pour le plaisir: la virgule de Willian
Pays-Bas - Mexique : 2-3 Buteurs: Sneijder (49e) et Blind (74e) pour les Pays-Bas, Vela (8e et 62e) et Hernandez (69e) pour le Mexique

Un match tout plein de buts de classe et de grands joueurs. Vela a d'abord ouvert le feu d'artifice d'une magnifique frappe en pleine lucarne. Les Néerlandais se sont ensuite procurés un tas d'occasion, par Robben, Depay et Huntelaar. Alors Sneijder a pris les choses en main : ballon mal dégagé par la défense, contrôle, demi-volée, lucarne. Costaud. Malheureusement pour les Oranje, Vela y est allé de son doublé, bien aidé par un Krul plus à l'aise sur pénalty, et Chicharito a également mis son petit pois. Vexé, Blind a donc lui aussi claqué sa grosse frappe de loin, qui déviée, a fini au fond. En fin de match, Ochoa a sauvé la baraque pour permettre aux siens de conserver le résultat. Avec une quatrième défaite en cinq match, Guus Hiddink aura peut-être plus de mal à conserver son poste.

Parce qu'une virgule, c'est bien, mais qu'une lulu, c'est mieux: le but de Sneijder.









Turquie - Brésil : 0-4 Buteurs: Neymar (20e et 44e), S.Kaya 24' csc et Willian (44e) pour le Brésil

Le Brésil continue son opération rédemption avec Dunga. Un homme qui fait confiance à des joueurs qui n'ont pas subi l'humiliation infligée par la Nationalmannschaft : Diego Alves est titulaire dans les bois, tout comme Miranda, Filipe, Danilo en défense (accompagné par David Luiz) et Luiz Adriano, meilleur buteur de la Ligue des Champions cette saison avec le Shakhtar en attaque. Neymar est aussi de retour, et à l'image de Ronaldo il y a douze ans lors de la demi-finale de 2002, il a été déterminant. Le Barcelonais a ouvert le score dès la vingtième minute, bien servi dans le dos de la défense par Miranda, a offert le 3-0 sur un plateau à Willian après avoir dribblé toute la défense, et a clos la marque sur un rush costaud à l'heure de jeu. Le deuxième but est l'oeuvre de Kaya, qui a trompé son propre portier sur un centre de Danilo. Largement battus, les Turques n'ont tout simplement pas existé. En même temps, avec Bulut et Erding en pointe, c'est compréhensible.

Pour le plaisir: la virgule de Willian
Pays-Bas - Mexique : 2-3 Buteurs: Sneijder (49e) et Blind (74e) pour les Pays-Bas, Vela (8e et 62e) et Hernandez (69e) pour le Mexique

Un match tout plein de buts de classe et de grands joueurs. Vela a d'abord ouvert le feu d'artifice d'une magnifique frappe en pleine lucarne. Les Néerlandais se sont ensuite procurés un tas d'occasion, par Robben, Depay et Huntelaar. Alors Sneijder a pris les choses en main : ballon mal dégagé par la défense, contrôle, demi-volée, lucarne. Costaud. Malheureusement pour les Oranje, Vela y est allé de son doublé, bien aidé par un Krul plus à l'aise sur pénalty, et Chicharito a également mis son petit pois. Vexé, Blind a donc lui aussi claqué sa grosse frappe de loin, qui déviée, a fini au fond. En fin de match, Ochoa a sauvé la baraque pour permettre aux siens de conserver le résultat. Avec une quatrième défaite en cinq match, Guus Hiddink aura peut-être plus de mal à conserver son poste.

Parce qu'une virgule, c'est bien, mais qu'une lulu, c'est mieux: le but de Sneijder.









...

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant