Le nouveau magasin Uniqlo, le 15 mars 2012, à Ginza, un quartier de Tokyo

le
0

La marque nippone de vêtements Uniqlo a ouvert vendredi son plus grand magasin au monde à Tokyo, au coeur du quartier de boutiques de luxe de Ginza, un navire amiral symbolisant sa volonté d'expansion planétaire."Ginza est le meilleur endroit du Japon et même d'Asie" a lancé le PDG et fondateur d'Uniqlo, Tadashi Yanai."Ouvrir un navire amiral ici représente le premier pas de notre développement en Asie", a-t-il déclaré, soulignant que Ginza représentait "la principale porte d'entrée du Japon vers le marché mondial".Ce quartier accueille depuis longtemps des enseignes de luxe comme Louis Vuitton et Hermès, mais ces dernières années, des marques de vêtements de moyenne gamme, comme H&M, Zara, Forever 21 et Gap, y ont aussi ouvert des points de vente.Le grand magasin inauguré par Uniqlo, accueillant les clients sur 5.000 mètres carrés répartis en douze niveaux, pourrait dégager un chiffre d'affaires de 10 milliards de yens (90 millions d'euros) pendant sa première année d'exploitation, a espéré M. Yanai.Ce gigantesque établissement emploie 520 personnes, dont 100 étrangers parlant anglais, chinois, coréen, français et espagnol.Plus de 300 clients ont fait la queue jusqu'à l'ouverture à 10H00 locale (01H00 GMT), pour être les premiers à entrer dans ce nouveau temple de la consommation."Je voulais voir le plus grand magasin Uniqlo au monde", a expliqué Yuki Kurihara, 26 ans, venue pour l'occasion. "Pendant longtemps, Ginza avait l'image d'un quartier haut de gamme, je venais rarement y faire mes courses. Mais cela change et Ginza devient plus accessible".Depuis ses débuts en 1949 comme une simple boutique de vêtements pour homme dans la préfecture de Yamaguchi (ouest), l'entreprise propriétaire d'Uniqlo, Fast Retailing, est devenue l'une des entreprises à succès du Japon, un pays où Uniqlo compte désormais plus de 850 points de vente.Réputé pour le rapport qualité/prix de ses produit, le groupe s'est lancé à l'assaut de l'étranger et a inauguré depuis 2006 d'immenses magasins à New York, Londres et Paris. Dernièrement, il a jeté son dévolu sur l'Asie, ouvrant de grands établissements à Shanghaï, Taipei et Séoul."Nous voulons lancer des magasins dans toutes les grandes villes d'Asie", a martelé M. Yanai.Au-delà, l'enseigne se fixe pour but d'ouvrir quelque 200 à 300 grands points de vente par an dans le monde afin d'élever son chiffre d'affaires à 5.000 milliards de yens (45 milliards d'euros) en 2020, contre 937 milliards de yens prévus pour l'exercice en cours.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant