Le Nouveau Centre au bord de la rupture

le
1
Hervé Morin soupçonne Jean-Christophe Lagarde et ses alliés de vouloir créer un nouveau parti avec les Radicaux.

Il y avait l'image et le son: Jean-François Copé et Hervé Morin, épaule contre épaule devant les photographes, ont annoncé mardi que l'UMP et le Nouveau Centre allaient mener campagne «main dans la main» pour les législatives. Le message s'adresse bien sûr aux électeurs centristes qui ont voté Nicolas Sarkozy à la présidentielle, mais aussi, et peut-être surtout, aux ennemis de l'intérieur du patron du NC: les deux ex-ministres François Sauvadet et Maurice Leroy, et les députés sortants Jean-Christophe Lagarde, André Santini, Nicolas Perruchot et François Rochebloine.

Morin les a accusés d'avoir créé «en catimini et en secret» une association baptisée l'Urcid (Union des radicaux, centristes, indépendants et démocrates). Une organisation «sans affichage politique» et qui, selon lui, n'a d'autre but que de permettre à Jean-Christophe Lagarde notamment de «prendre le Nouveau Centre de l'extérieur après avoir échoué à le faire de l'intérieur» lors du

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • g.f.44 le mardi 22 mai 2012 à 22:25

    Toujours à l'ordre du jour : "Mon Dieu gardez-moi de mes amis, mes ennemis je m'en charge"(VOLTAIRE) ou "Méfie toi de tes amis, et garde tes ennemis près de toi".(Antigone). C'est pas gentil pour...Copé qui est à ses côtés.