Le nouveau billet de 10 euros, c'est pour bientôt

le
8
1,5 milliard de billets de 10 euros, nouvelle formule, seront fabriqués dans l'usine de Chamalières.
1,5 milliard de billets de 10 euros, nouvelle formule, seront fabriqués dans l'usine de Chamalières.

À peine le billet de 5 euros remplacé, et déjà la Banque centrale européenne prépare son nouveau billet de 10 ! Cette coupure arrivera dans les porte-monnaie courant 2014, mais sa fabrication a commencé dans la plus grande discrétion, notamment en Auvergne, site historique de production des billets en France. "Nous allons fabriquer à nous seuls 1,5 milliard de billets de 10 euros sur un peu moins de quatre milliards au total, précise Erick Lacourrège, directeur général adjoint à la fabrication à Chamalières. La montée en charge va se faire progressivement. La date précise de mise en circulation sera annoncée au moment de la présentation du nouveau billet début 2014."D'ici là, la papeterie installée sur la commune de Vic-le-Comte (Puy-de-Dôme) sur la rive droite de la rivière Allier, à vingt kilomètres au sud de Clermont-Ferrand, et l'usine d'impression de Chamalières (Puy-de-Dôme) vont tourner à plein régime pour éditer cette nouvelle coupure destinée à dissuader les fraudeurs. Sur le nouveau billet figurera le visage en hologramme de la princesse mythologique grecque Europa, qui était déjà présent sur la pièce grecque de 2 euros.

"On va retrouver la thématique du pont et de la fenêtre, comme sur le billet de 5, ajoute Erick Lacourrège. Les couleurs seront les mêmes." Des éléments de sécurité ont également été ajoutés sur ces nouveaux billets pour rendre leur contrefaçon plus difficile. Chacun présentera un chiffre...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 2445joye le mardi 26 nov 2013 à 22:08

    Il y a un alphabet de plus que précédemment sur les nouveaux billets de 5 euros. Peut-être est-ce la raison des nouveaux billets de 10 euros.

  • M7403983 le mardi 26 nov 2013 à 18:32

    Le chômage, c'est exactement ce que je pensais en envoyant mon précédent post. Dans le fond, on peut réimprimer tous les billets etc etc ... Pour les anciens billets, bien pliés par de petites mains (correctement rémunérées) voir FH et Cie ... on pourrait en faire des éventails et aller s'éclater au théâtre de Bussang avec notre fameuse ministre Filippetti . Ca aurait de la classe non ???

  • knbskin le mardi 26 nov 2013 à 18:21

    Tiens, c'est vrai, pierry5, le taux de chômedu d'octobre devrait sortir incessamment. Comme on n'a pas entendu de cris de triomphe du gouvernement, ça ne doit pas être bien brillant ! :-D

  • frk987 le mardi 26 nov 2013 à 18:17

    Surtout que des pièces de 5 et 10 seraient beaucoup plus pratiques.....dans le ridicule on pourrait faire comme les ricains des billet de 1 euro !!!

  • pierry5 le mardi 26 nov 2013 à 18:14

    Ca coûte un max de faire fabriquer de nouveaux billets mais ça permet de faire descendre le chômage dans les statistiques en employant du monde pour faire cela. En fait on n'en parle pas beaucoup, du chômage de ces temps-ci et pas seulement en France.

  • M7403983 le mardi 26 nov 2013 à 18:14

    C'est assez amusant de voir la façon dont l'Europe semble s'acquitter de sa funeste tâche ... La réimpression des 5 et 10 euros ... Ben on n'avait pas pensé à la contrefaçon ... et patati et patata ... Des amuseurs qui nous coûtent fort cher, je vous le dis !!

  • frk987 le mardi 26 nov 2013 à 17:59

    Effectivement c'est rare de remplir des coffres avec des billets de 5 ou 10, maintenant si l'Euro a pour vocation d'être à pied d'égalité avec le $, alors il faut la convertibilité pour un siècle. C'est un choix !!!!

  • opelin le mardi 26 nov 2013 à 17:54

    Changer la monnaie régulièrement est un moyen de lutter contre la contrefaçon mais également contre l'argent "sale".Il suffit de renouveler les billets de 200 et 500 tous les 6 mois avec un délai de récupération très court, maximum 3 mois.