Le Nord-Pas de Calais se voit à la pointe de la 3e révolution industrielle

le
0
La région Nord-Pas de Calais a commandé une mission à l'économiste américain Jeremy Rifkin, penseur de la transition énergétique. Elle espère ainsi prendre de l'avance sur les autres régions.

Le Nord-Pas de Calais veut dammer le pion aux autres régions en devenant «la première à s'engager dans la troisième révolution industrielle». Ce territoire, dont le tissu économique a fortement souffert du déclin de la première et de la deuxième révolution industrielle - son taux de chômage s'en ressent -, entend cette fois anticiper les mutations économiques en misant sur le développement des énergies renouvelables et des télécommunications.

Pour ce faire, le Nord-Pas de Calais a confié cette semaine une mission à l'économiste Jeremy Rifkin, héraut du concept de «troisième révolution industrielle» et conseiller influent - d'Angela Merkel ou de la commission européenne notamment -. L'objectif: faire l'état des lieux des atouts et handicaps de la région, et émettre des préconisations pour la mettre sur de bons rails. S'il avait déjà été sollicité par San Antonio, Monaco ou encore Rome, Jeremy Rifkin n'avait encore jamais oeuvré en France.

Nouveaux mo...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant