Le nord-est des Etats-Unis se remet lentement de Sandy

le
0
LE NORD-EST DES ÉTATS-UNIS SE REMET LENTEMENT DU PASSAGE DE SANDY
LE NORD-EST DES ÉTATS-UNIS SE REMET LENTEMENT DU PASSAGE DE SANDY

par Daniel Bases et Dena Aubin

NEW YORK (Reuters) - Le nord-est des Etats-Unis a entamé mercredi un retour aussi progressif que difficile à la normale après le passage de la tempête Sandy qui laisse derrière elle au moins 64 morts, des millions de personnes sans électricité et des transports toujours très perturbés.

Le maire de New York Michael Bloomberg a fait lui-même carillonner la cloche indiquant la réouverture de Wall Street après deux jours de fermeture, un symbole parmi d'autres d'un début de reprise de l'activité dans la ville.

Les autobus, pris d'assaut en raison de la fermeture du métro pour cause d'inondation, ont transporté les banlieusards vers Manhattan mais une atmosphère un peu irréelle de calme et de silence régnait encore dans la partie sud de l'île, privée d'électricité et désertée par de nombreux habitants.

Par contraste, la désolation régnait dans la bande côtière du New Jersey, survolée dans la journée en hélicoptère par Barack Obama qui devrait, comme son rival républicain Mitt Romney, reprendre jeudi sa campagne en vue de l'élection présidentielle de mardi prochain.

Six millions de foyers et de bâtiments administratifs étaient encore privés d'électricité mercredi dans le nord-est des Etats-Unis, un problème jugé prioritaire par Barack Obama.

"Notre plus grande priorité aujourd'hui est de rétablir l'électricité. Nous sommes ici pour vous et nous n'oublierons pas. Nous veillerons à ce que vous bénéficiez de toute l'aide dont vous avez besoin avant de reconstruire", a promis le président américain lors d'une rencontre avec des habitants et des sauveteurs d'Atlantic City.

UN DÉBUT DE MÉTRO JEUDI

Barack Obama a été accueilli par le gouverneur du New Jersey Chris Christie, fervent soutien du candidat républicain, mais qui a rendu un hommage très remarqué à la façon dont le président démocrate a géré la réponse à Sandy.

A New York, l'hôpital Bellevue, l'un des principaux établissements de la ville, a du être évacué de ses 500 patients qui ont été répartis dans d'autres centres.

Sandy pourrait obliger les compagnies d'assurances à couvrir 15 milliards de dollars de dégâts (11,5 milliards d'euros), ce qui en ferait l'une des tempêtes les plus coûteuses de l'histoire du pays.

Les tunnels et couloirs du métro -il transporte plusieurs millions de personnes par jour- sont en partie sous les eaux, mais un service réduit devait recommencer à fonctionner jeudi.

Deux des trois aéroports de New York, John F. Kennedy et Newark, ont rouvert pour un service limité mercredi. Celui de la Guardia, inondé, reste fermé.

A Broadway, la plupart des spectacles devaient reprendre mercredi soir. En revanche, la ville de New York a annulé le traditionnel défilé d'Halloween qui était prévu mercredi soir à Greenwich Village, ainsi que le match de NBA entre les New York Knicks et les Brooklyn Nets prévu jeudi au Barclays Center de Brooklyn.

Le marathon de New York, qui rassemble chaque année plusieurs dizaines de milliers de personnes, aura, lui, bien lieu dimanche.

Pascal Liétout pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant