Le nord-est des Etats-Unis dans le blizzard, quatre morts

le
0
LE NORD-EST DES ÉTATS-UNIS PARALYSÉ PAR UNE TEMPÊTE DE NEIGE
LE NORD-EST DES ÉTATS-UNIS PARALYSÉ PAR UNE TEMPÊTE DE NEIGE

par Edith Honan et Tim McLaughlin

NEW YORK (Reuters) - Le nord-est des Etats-Unis est paralysé samedi par une tempête de neige qui a déjà provoqué la mort de quatre personnes, privé 700.000 foyers d'électricité et entraîné l'annulation de 2.200 vols.

Le blizzard qui souffle des Grands Lacs vers la côte Atlantique a enseveli plusieurs Etats sous 90 centimètres de neige, indiquent les services météorologiques.

Le maire de la ville de Stratford, dans le Connecticut, l'un des Etats les plus durement touchés avec ceux de Rhode Island et du Massachusetts, dit même n'avoir jamais vu de telles chutes de neige.

"Même les déneigeuses sont enlisées", a-t-il témoigné sur la chaîne de télévision locale WTNH.

Quelque 2.200 vols ont dû être annulés, selon les chiffres de FlightAware, et plusieurs aéroports, dont le Logan International Airport de Boston, sont purement et simplement fermés.

Le gouverneur du Massachusetts, Deval Patrick, a précisé à une radio de Boston qu'il ne lèverait l'interdiction de circuler imposée depuis vendredi que "quand la sécurité sera assurée".

Le vent a soufflé à plus de 130 km/h samedi dans l'Etat de New York, où un homme de 70 ans est mort après avoir été fauché par une voiture sur une route enneigée.

Trois autres personnes sont mortes dans le Connecticut, a annoncé le gouverneur de l'Etat, Dannel Malloy, qui a décrété la fermeture des autoroutes à tous les véhicules sauf ceux d'urgence.

CENTRALE NUCLÉAIRE ARRÊTÉE

La chute de branches d'arbres alourdies par la neige sur les lignes à haute tension a déjà privé plus de 700.000 foyers d'électricité.

La centrale nucléaire de Pilgrim, à Plymouth, dans le Massachusetts, s'est de son côté mise en arrêt automatique lors de la tempête vendredi soir. La Commission de régulation nucléaire (NRC) a fait savoir que cette mesure ne faisait peser aucune menace pour le public.

La crainte de vents violents a en revanche conduit les autorités à déclarer l'état d'urgence dans le Massachusetts, Rhode Island, le Connecticut, le Maine et l'Etat de New York.

Vendredi soir, certains trains de banlieues entre la ville de New York et le comté de Westchester, Long Island et le Connecticut avaient déjà été suspendus.

Dans de nombreux cas, les autorités ont demandé aux fonctionnaires de rester chez eux et aux entreprises privées de faire de même avec leurs employés.

Des consignes ont été diffusées pour se préparer à des coupures d'électricité et pour organiser la solidarité, notamment à l'égard des personnes âgées isolées.

Le maire de New York, Michael Bloomberg, a conseillé à ses administrés de rester tranquillement à la maison pour cuisiner ou regarder un film.

Lui-même a dit qu'il allait en profiter pour rattraper du sommeil en retard.

Avec Scott Malone à Boston, Ellen Wulfhorst à New York, Dan Burns dans le Connecticut; Pierre Sérisier, Danielle Rouquié, Jean-Loup Fiévet et Tangi Salaün pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant